63%

des patients déclarent que la chimiothérapie provoque une distorsion des goûts (5).

Environ 40%

des patients déclarent ne plus supporter les goûts acides : 46%, amers : 41% et épicés : 39% (5).

troubles-img

Les altérations du goût

L’altération du goût peut revêtir plusieurs formes : une perte de goût totale ou partielle, une perception erronée comme une amplification du sucré, de l’acidité, de l’amer ou du salé. Certains goûts désagréables peuvent également apparaître comme le goût métallique. Les altérations du goût peuvent être liées aux traitements, mais aussi à une production de salive insuffisante ou de qualité altérée. Elles peuvent aussi impacter les odeurs. Ces modifications entraînent un dégoût ou une aversion pour certains plats ou aliments. Les altérations du goût apparaîssent parfois au tout début de la maladie, mais aussi durant les différentes phases de traitement et disparaissent la plupart du temps en fin de traitement.

Conseil

Adoucir les légumes

Conseil

Masquer le goût de la viande

Conseil

Consommer des laitages

Conseil

Limiter la viande rouge au profit d’autres sources protéiniques

Conseil

Éviter le sel

Conseil

Rincer les légumes en conserve

Conseil

Préférer les aliments forts en goût

Conseil

Rehausser les saveurs en utilisant les herbes aromatiques, les épices et autres aromates

Conseil

Consommer des chewing-gums ou des bonbons mentholés

Conseil

Utiliser les épices et les condiments

Conseil

Privilégier les aliments froids

Conseil

Se rincer régulièrement la bouche

Conseil

Éviter de mélanger les aliments


(5) Cancer : en dénaturant le gout des aliments, la chimiotherapie fait perdre l’appétit. Juillet 2015. http://sante-guerir.notrefamille.com/- consulté à la date du 07/06/2016.