L'eau

1,5 L / jour

Seule l’eau est essentielle grâce à son apport en sels minéraux. Elle permet de réhydrater notre corps et de compenser les pertes naturelles de notre organisme. Elle peut être consommée sous différentes formes : eau du robinet ou en bouteille. D’autres boissons comme la tisane, le thé, le café léger, le bouillon de légumes peuvent contribuer à réhydrater l’organisme. Les autres boissons sont à consommer pour le plaisir avec modération.

Les fruits & légumes crus ou cuits

5 portions / jour

Ils apportent des fibres, des minéraux, des vitamines, du carotène : agrumes, salades, algues, légumes verts, fruits…

Les céréales & féculents

à chaque repas

Ils sont riches en calories, fibres, vitamines et minéraux : pain, céréales, pâtes, riz, semoule, lentilles, pommes de terre…

Le lait & les produits laitiers

3 produits laitiers / jour

Ils apportent protéines, calcium et vitamines : fromages, fromages frais, yaourts… Attention aux «desserts lactés» qui ne sont pas des yaourts !

Les viandes, poissons & œufs

1 à 2 fois / jour

Ils apportent des protéines et du fer : viandes rouges et blanches, volailles, poissons, crustacés et œufs. Ces sources de protéines animales peuvent être remplacées par les protéines végétales, que l’on trouve dans les légumineuses comme les lentilles, les pois ou le soja, ou dans les céréales complètes comme le blé, le quinoa ou le maïs.

Les matières grasses

un peu à chaque repas

Elles apportent de l’énergie, des vitamines et les acides gras essentiels : beurre, huiles, crème fraîche…

Enrichir son alimentation pour éviter la perte de poids…

En cours de traitement, l’organisme supporte une augmentation de ses dépenses énergétiques. Il est donc souvent nécessaire de lui apporter de l’énergie supplémentaire, mesurée en calories. Dans le cas contraire, le corps utilisera ses réserves, ce qui peut mener rapidement à une perte de poids. Les matières grasses (beurre, crème fraiche…) et les aliments riches en graisse (fromage, plats cuisinés…) ou en sucre (miel, chocolat…) sont autant de sources énergétiques à privilégier. Il faut également veiller à la teneur protéinique de votre alimentation, car les protéines jouent un rôle primordial dans la guérison des infections, la cicatrisation après une intervention chirurgicale et la réparation des tissus après une radio ou chimiothérapie.

… et rester fidèle à ses repères alimentaires pour éviter la prise de poids.

Les modifications du poids, qu’elles concernent la prise ou la perte de poids, doivent être évitées. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de rester fidèle à vos repères alimentaires. De nombreux patients s’attendent à perdre du poids et ont tendance à se surnourrir pour l’éviter. Mais lors des traitements, nous faisons face à de nombreux changements, parmi lesquels une plus forte sédentarité. La baisse de l’activité physique entraine une diminution de nos dépenses énergétiques, il est donc normal de manger moins : c’est une régulation physiologique tout à fait naturelle. Il est essentiel de conserver une alimentation adaptée à votre métabolisme et à vos habitudes de vie. Essayez de conserver le plus longtemps possible votre rythme et vos repères alimentaires. Identifiez et consommez les aliments qui vous font du bien, tant au niveau du corps que de l’esprit.


conseils-img

Les conseils

Retrouvez tous les conseils et astuces élaborés avec l’aide d’un nutritionniste et d’une diététicienne pour contourner les troubles alimentaires les plus fréquents liés aux effets secondaires des traitements contre le cancer.

  • Conseil

    Préférer les aliments riches en fibres

  • Conseil

    Consommer des laitages

  • Conseil

    Augmenter la consommation de boissons

  • Conseil

    Préférer les repas crémeux et onctueux