Si vous cuisinez pour vous,

les pauses du traitement sont souvent l’occasion de retrouver du temps pour préparer vos menus, faire vos courses, choisir correctement vos ingrédients et retrouver le plaisir de cuisiner pour vous faire plaisir. Privilégiez des recettes qui peuvent être faites au pied levé : vos envies peuvent vite changer, autant manger les aliments dont le besoin se fait sentir.

“Privilégiez des recettes qui peuvent être faites au pied levé.“

Si vous cuisinez pour une personne traitée contre le cancer,

interrogez la personne sur ses envies et besoins. Optez pour des recettes simples et faciles à préparer. Vous devez tenir compte du fait que les plats pourront ne pas être consommés si l’appétit de la personne traitée a changé entretemps. N’hésitez pas à privilégier des plats faciles à congeler, pouvant être conservés au réfrigérateur et que l’on peut fractionner ou trancher. N’hésitez pas à solliciter la personne afin de lui proposer de s’alimenter lorsqu’elle en a envie.

Évitez de cuisiner devant la personne afin de lui épargner les odeurs de cuisson. En revanche, partagez avec elle le temps du repas. Gardez à l’esprit que les goûts de la personne pour qui vous cuisinez peuvent changer très rapidement. Ce qui est délicieux un jour peut faire l’objet d’une aversion le lendemain. D’autres jours, la personne ne souhaite manger que son aliment favori et rien d’autre. Vous devez accepter que votre proche ne soit capable de manger que de petites quantités ou certains types d’aliments.

De telles réactions peuvent être source de déceptions. De même, il est toujours frustrant que le plat que vous avez cuisiné ne soit pas du tout mangé. Ne vous découragez pas et restez positif !

Quelques conseils à destination du cuisinier

Celui qui mange n’est pas forcément celui qui cuisine ! Que vous cuisiniez pour toute la famille ou exclusivement pour la personne traitée pour un cancer, il y a certains conseils à suivre pour garantir le bien-être de tous. L’alimentation, c’est aussi la sélection, la préparation et la cuisson de ses aliments.

La dégustation

  • Évitez de mélanger les aliments dans l’assiette afin de ne pas dénaturer les goûts.
  • Favorisez le dressage et soignez la présentation des plats.
  • Mangez dans une pièce agréable et aérée, sans odeur de cuisine.

Les méthodes de cuisson

  • Évitez les grillades, au barbecue comme à la poêle, dont les hautes températures dégradent la qualité nutritive des aliments.
  • Préférez les cuissons vapeur et en papillote, reconnues comme celles qui préservent le mieux les éléments nutritifs des aliments.
  • Utilisez un sac de cuisson spécial four ou four à micro-ondes pour limiter les odeurs désagréables.

La préparation des aliments

  • Pensez à bien laver tous vos aliments.
  • Utilisez un épluche-tomates pour éplucher vos fruits et légumes et préserver un maximum de vitamines contenues dans leur peau.

La conservation des aliments

  • Conservez les aliments sous film plastique au réfrigérateur.
  • Privilégiez les recettes fractionnables en plusieurs parts, prêtes à manger quand l’appétit se présente.
  • N’hésitez pas à congeler vos repas.

Le choix des aliments

  • Variez les aliments : chaque famille d’aliments a sa place dans l’assiette.
  • Privilégiez les aliments sains et bénéfiques pour la santé.
  • Préférez les fruits et légumes de saison le plus frais possible.
  • Limitez la consommation de produits trop salés, trop sucrés ou trop gras.

conseils-img

Les conseils

Retrouvez tous les conseils et astuces élaborés avec l’aide d’un nutritionniste et d’une diététicienne pour contourner les troubles alimentaires les plus fréquents liés aux effets secondaires des traitements contre le cancer.

  • Conseil

    Varier les aliments en cas d'aphtes

  • Conseil

    Éviter le sel

  • Conseil

    Privilégier certains modes de cuisson

  • Conseil

    Fractionner les repas